Home > Actualités > Lac de Caussade : En choisissant l’illégalité la chambre ...
Partager sur :
29.11.2018

Lac de Caussade : En choisissant l’illégalité la chambre d’agriculture tourne le dos aux intérêts de l’ensemble des agriculteurs.

Alors que toute réalisation publique est soumise à autorisation de travaux, la Chambre d’agriculture n’en a que faire des règles communément requises et a choisi délibérément la voie de l’illégalité pour démarrer l’aménagement de la retenue de Caussade dont le dossier est en cours . Il faut rappeler que le projet n’est pas enterré par les ministères de l’environnement et de l’agriculture mais c’est bien la copie transmise par la Chambre et le groupe d’irrigants qui est remise en cause.

Alors que toute réalisation publique  est soumise à autorisation de travaux, la Chambre d'agriculture n'en a que faire des règles communément requises et a choisi délibérément la voie de l'illégalité  pour démarrer  l'aménagement de la retenue de Caussade dont  le dossier est  en cours . 

Il faut rappeler que le projet n'est pas enterré par les ministères de l'environnement et de l'agriculture  mais c'est  bien la copie  transmise par la Chambre et le groupe d'irrigants qui est remise en cause.

Qu'un Président de Chambre consulaire détourne les moyens financiers  d'un établissement public  au service d'une opération illégale  et de surcroit  au bénéfice d'un groupe limité d'agriculteurs parmi lesquels  figure un membre du  bureau  pose de sérieuses  questions en terme de morale publique .

Serge Bousquet-Cassagne président de la Chambre a choisi comme mode de gestion  l'agitation au détriment de la défense du dossier.

La Confédération paysanne dénonce  les agissements dangereux  du bureau de la Chambre  aux conséquences  très préjudiciables pour les  intérêts de l'ensemble des  agriculteurs et parmi eux le groupe d'irrigants  concernés par le projet . 

Il est   fort à parier qu'aucun financeur  public  ne  s'accordera à subventionner  un projet  démarré  sur des bases non autorisées.

La confédération paysanne  est opposée à ce que ce projet accapare toute la  réserve financière de la Chambre.

Par ce communiqué la Confédération paysanne se fait le relais  de la   réaction  bien légitime des agriculteurs  qui  contestent  des décisions et des comportements revendiqués au nom de l'ensemble de la profession prise aujourd'hui en otage .

La position de la Confédération paysanne sur Caussade : Si nous sommes d'accord sur le principe de stockage nous ne le sommes pas sur la réalimentation hivernale par le Tolzac . Il faut  épargner  le ruisseau en déficit chronique pour privilégier le réapprovisionnement par le biais du Lot plus abondant et ceci afin de protéger les autres irrigants du bassin qui prélèveraient  sur  le Tolzac.  Le projet de Caussade  doit respecter l'existant pour éviter une guerre de l'eau  entre irrigants.

L'option proposée par la Confédération paysanne permet de raisonner les coûts d'aménagement  en réduisant le volume de stockage volontairement surdimensionné  dans le projet initial pour faire face à l'incertitude d'un remplissageabondant.

 

Voir l'article reprenant le CP dans SudOuest : Cliquez ici

CAMPAGNES SOLIDAIRES
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération Paysanne du Lot et Garonne
28 rue de PENNE, 47300 Villeneuve sur Lot